LES JAPONAIS ET L’HOSPITALITÉ

POURQUOI LES JAPONAIS SONT SI DIFFICILES D’ACCÈS ? 

Ne pas confondre politesse et hospitalité

D’après ce que j’ai compris (discussions, lectures et témoignages), même si les japonais ont la réputation de savoir accueillir, de savoir se mettre au service de leur amis et/ou clients, avec une politesse extrême, parfois déconcertante pour nous autres occidentaux, néanmoins il ne faut pas oublier que l’hospitalité japonaise est une toute autre histoire.

En effet quand il s’agit de recevoir chez soi, et donc dans son intimité, le japonais n’est plus du tout aussi accessible, et cela même entre eux. N’y voyez donc pas une forme de méfiance envers l’étranger. Sous cet aspect, cela pourrait ressembler aux Etats-Unis. Les gens bossent ensemble, boivent des coups ensemble, sortent ensemble, s’invitent au restaurant, mais ne s’invitent que très rarement les uns chez les autres.

Pour exemple ma femme : elle a des amis de plus de trente ans d’amitié, et pas une seule fois elle est allée chez eux, ni eux chez elle. Pourtant ils se connaissent et se fréquentent régulièrement, depuis le collège ! Idem pour les amis de ses parents. Et ce n’est pas une forme de racisme entre Coréen et Japonais comme nous aurons l’occasion d’en parler une autre fois. C’est la même chose entre japonais de pure souche. Ils se voient toujours à l’extérieur, font des activités ensemble, mais en dehors de chez eux. 

Quelles peuvent en être les raisons ?

Je vais tenter de répondre à cette question, d’après les différentes discussions que j’ai pu avoir avec des coréens, des japonais et des expatriés. Bien entendu, je vais résumer les avis qui ont convergé mais il s’agit là, tout de même, de mes conclusions qui n’engagent que moi. J’essaye d’être le plus objectif, mais forcément perdure mon filtre dû à mon éducation, ma culture et ma nature. 

Premièrement, et je pense la plus importante de toutes, est la raison du poids social dû à la politesse japonaise. Vous savez cette fameuse attitude stoïque et impassible en toute circonstance, qui nous pousse à dire qu’on ne sait jamais ce que pense vraiment le japonais. Ce qui fait qu’en société ils ne se contredisent quasiment jamais, car il ne faut surtout pas perdre la face ni la faire perdre à quelqu’un. L’honneur est une chose primordiale au Japon, d’un point de vue historique et culturelle. Quand vous avez toute une éducation depuis des millénaires qui se construit autour de cette valeur, et bien cela conduit à ce style de comportement en société. 

Ma déduction

C’est pourquoi j’en conclus la raison suivante. Le japonais qui est exposé en permanence à cette pression “d’honneur social” ou de “figure sociale” (appelez-la comme il vous plaira), a pour seule échappatoire son domicile, son chez lui. Homme comme femme en société, ni l’un ni l’autre ne doit sortir de son rôle social. Une femme, par exemple, en public doit impérativement être du même avis que son homme, ne jamais le contredire, ni même faire sentir son désaccord. Tout comme un homme doit toujours soutenir sa femme en toute circonstance et se plier à ses besoins. Ce qui fait que je vous laisse imaginer l’ambiance à la maison, une fois rentré après certaines situations. Et oui le japonais est un homme ou femme comme nous tous ! Et il n’y a qu’à la maison qu’il se permet de l’exprimer pleinement. Et donc de se hurler dessus ou de se parler comme à un chien !   

Conséquences 

Tout cela porte à croire, d’après moi, que le japonais souhaite garder privé et intime l’environnement de son domicile, et ce pour deux raisons principales :

  1. Il n’a pas envie de faire un effort de plus dans son seul refuge.
  2. Imaginez la gravité de la situation s’il en venait à déraper en présence d’une personne extérieure à la famille. Non seulement il perdrait la face en s’emportant par inadvertance, mais aussi mettrait terriblement mal à l’aise son invité.  

Voilà donc pourquoi, selon moi il vous sera très difficile, d’être reçu chez des japonais de pur souche. Voilà aussi pourquoi les amis de famille de ma femme ont préféré nous mettre à disposition une maison à part et entière pour notre séjour d’un mois au Japon. Chacun pouvait ainsi se préserver et préserver l’autre de toute éventuelle situation indésirable. 

D’autres causes 

Évidemment, nous pourrions citer d’autres raisons plus pragmatiques qui n’en sont pas véritablement à mes yeux, comme par exemple la taille réduite des logements, le rythme effréné et millimétré des japonais, les règles trop lourdes de bienséances, etc … Toutes ces raisons, peuvent se justifier auprès de certaines personnes et sur un séjour de courte durée, mais pas, selon moi, sur toute une vie ou plusieurs dizaines d’années d’amitié et de fréquentation.

Et vous, qu’en pensez vous ? Voyez-vous d’autres raisons importantes à prendre en compte ?